Que penses les Ecossais de la Victoire du 15 de France ?



Selon l’ESPN, Noa Nakaitaci a mis fin le rêve des écossais de rééditer la victoire des Scots face à l’équipe de France à Paris en 1999. Un rêve qui était sur le point de se réaliser avec l’essai de Tommy Seymour vers la fin de la rencontre suite à un relâchement du côté des partenaires de Thierry Dusautoir.

L’ESPN a continué que Fofana et Bastareaud formaient un tandem très intéressant même si Greig Laidlaw brillait davantage en marquant des points. Selon toujours l’ESPN, la France n’a pas baissé les bras et David Denton craqua finalement sous la pression.

Les 14 écossais restants ne pouvaient plus rien à un essai de Nakaitaci.

Planet Rugby : un match décousu

D’après un autre point de vue, celui de Planet Rugby qui n’a pas été très à l’aise au Stade de France. Il s’agissait d’un match décousu « A scrappy game ». Les deux côtés ont ménagé leurs efforts en attaque et ne peuvent pas se satisfaire de leur dernier match de préparation.

Le XV de France a été considérablement gêné par une solide défense du XV de Chardon. Toujours d’après Planet Rugby, l’Ecosse attaquait si loin de la ligne d’avantage et que la France avait le temps de se réorganiser.

Damien Chouly est élu l’homme du match grâce à sa présence en touche. Yoann Huguet est le seul qui a montré du flair en remportant la palme, a conclut Planet Rugby.

The Scotsman : la stratégie écossaise à la mêlée

The Scotsman est direct dans son analyse de la défaite de son équipe nationale. Sa critique est orientée sur l’alignement du XV du Chardon.

Cette défaite face aux Bleus vers la fin du match avait une similarité avec celle concédée lors du dernier Tournoi face aux italiens. Le journal n’hésite même pas à évoquer le pire scénario de la dernière Coupe du monde où l’Ecosse a du quitter prématurément la compétition après deux défaites consécutives contre l’Angleterre et l’Argentine.

The Scotsman a conclu qu’il faut trouver le «killer instinct » pour passer le premier tour. Pour ce faire, la bande de Matt Scott peut se servir de la mêlée dominatrice leur permettant d’avoir des pénalités au Stade de France.

Partage le !

Partage cet article

Pas encore de réaction

Ajoute un commentaire