Une confiance encore à renforcer pour le Xv De France



Le XV de France peut maintenant s’envoler pour l’Angleterre avec un cœur léger. La victoire d’hier soir contre le XV de Chardon a engrangé la confiance à deux semaines du coup d’envoi de la coupe du monde. Une victoire certes, mais l’inquiétude plane encore vu la prestation du samedi soir.

Les inconditionnels du ballon ovale, venus en masse au Stade de France s’attendaient en fait à voir leur héros confiants, sereins et triomphants sur toutes les lignes et tout au long de la période impartie.

En toute évidence, l’équipe de France était plutôt empruntée et embrouillée notamment pendant la première période. Une certaine hésitation qui s’est soldée par le score de 6-9, en faveur de l’Ecosse à la fin de la première période.

Victoire des bleus sur l'Ecosse

Credit lequipe.fr

Une victoire au forceps

Quelques indisciplines, repéré particulièrement dans le jeu au sol, a toujours été une occasion de pénalité pour le rusé demi de mêlée écossais Greg Laidlaw.

Après la pause, après avoir eu les consignes de précision de Philippe Saint-André, les bleus ont affiché quelques gestes de détermination plutôt timide qui se sont transformés en pénalités, celles de Frédéric Michalak et de Scott Spedding.

Pour les quelques moments forts de la domination française, la moindre maladresse de la 61ème minute au rang des tricolores était la source d’une contre-attaque et un essai pour Tommy Seymour. En somme, un sérieux labeur attend encore Philippe Saint-André et ses hommes pour les quelques jours restant savant l’ultime compétition mondiale.

Pari réussi pour le XV de France

La détermination de l’équipe de France a finalement été récompensée sur l’ultime essai de Noa Nakaïtaci à la 73ème minute après avoir été servi intérieur par l’ouvreur Rémi Tales. Une occasion pour le XV de France de prendre en mail le destin du match en dépit des terribles sueurs froides de l’invasion écossaise des dernières minutes.

La troupe de Philippe Saint-André a dont réussi à sauver l’honneur en arrachant une deuxième victoire des matches préparatoires. Un pari réussi à deux semaines du premier match contre l’Italie en Coupe du monde.

Partage le !

Partage cet article

Pas encore de réaction

Ajoute un commentaire