Louis Picamoles : une forme retrouvée



Il y a à peu près un an que Louis Picamoles s’en est sorti de son problème respiratoire. Une maladie qui a failli remettre en cause sa carrière internationale.

Et voilà maintenant que le numéro 8 tricolore entame en tant que titulaire la Coupe du monde du ballon ovale à Twickenham samedi prochain à 21H00.

Pour son premier match en Coupe du monde en Angleterre, ce rugbyman toulousain, accompagné de ses coéquipiers du XV de France affronteront l’Italie. Lors d’une interview au site web du Rugby World Cup, Louis Picamoles a confié que qu’à un moment donné, il ne s’est pas posé la question de savoir s’il irait faire cette Coupe du monde.

Il a continué qu’il s’est occupé de soigner ses soucis et de revenir à quelque chose de normal avant d’espérer reprendre le sport. Aujourd’hui, il a tout ce qu’il faut pour le match de samedi après avoir fait une bonne préparation avec l’ensemble de l’équipe pendant environ 3 mois.

Louis Picamoles a réussi à convaincre tout le monde dont le staff des Bleus afin qu’il puisse occuper de nouveau son poste de troisième ligne centre.

Le XV de France : solidaire pour gagner

Toujours en répondant aux questions de son interlocuteur du Rugby World Cup, Louis Picamoles n’a pas caché son impatience de montrer au public qu’il a retrouvé sa forme et ses repères après s’être suffisamment préparé avec le rythme du jeu.

Il a aussi tenu à préciser que l’ambiance d’une confiance et du soutien mutuels qui règne actuellement au sein de l’ensemble de l’équipe – joueurs et staff technique – est tout ce dont il a besoin pour se développer.

Il y a quatre ans que Louis Picamoles avait eu la chance de vivre sa première Coupe du monde mais sur un simple statut de spectateur et c’est maintenant que la chance lui sourit de nouveau pour cette compétition mondiale en Angleterre.

Il a voulu faire entendre que c’était frustrant en 2011 de n’avoir que de très peu de temps pour jouer. Et que cet évènement d’Angleterre est une occasion pour lui de prouver sa détermination à tout donner pour remporter ce trophée.

En terminant son intervention, Louis Picamoles reste optimiste quant à la possibilité de son équipe de remporter le titre mondial.

Partage le !

Partage cet article

Pas encore de réaction

Ajoute un commentaire